Impôts locaux et PLU-H // Grigny Magazine – mai 2018
Partager

Impôts locaux et PLU-H

Malgré des réserves, nous avons voté POUR la baisse des taux des 3 taxes des impôts locaux.

Dès sa constitution au printemps 2013, le Collectif a fait de la baisse de ceux-ci une revendication majeure.Depuis, malgré nos difficultés financières, nous l’avons demandée à chaque occasion. Quand les revenus baissent durablement, comme c’est le cas dans la période actuelle, une imposition locale aussi élevée que celle de Grigny devient insupportable pour les populations aux revenus modestes, majoritaires dans notre commune.

Cette baisse des taux proposée aujourd’hui se ferait à recettes égales pour la collectivité. Cela serait rendu possible par la conjonction de 2 situations : d’abord la décision du gouvernement de supprimer sur 3 ans la Taxe d’Habitation (TH) et ensuite la décision de Grigny de supprimer les 2 abattements de la TH. Ces 2 décisions cumulées représenteraient 338 000€ qui sont donc alloués à la diminution des 3 taux.

Nos réserves viennent de la répartition. Cette somme aurait pu entièrement financer une baisse du seul taux de la TH, baisse qui aurait donc été supérieure à celle décidée aujourd’hui. Ce n’est pas le choix fait par la majorité municipale pour des raisons qui peuvent s’entendre. Le résultat de ces « acrobaties fiscales » se mesurera concrètement à l’automne, au moment de payer.

PLU-H

L’enquête publique du Plan Local de l’Urbanisme et de l’Habitat de la Métropole de Lyon est en cours (18 avril au 7 juin). C’est la dernière étape avant sa mise en oeuvre. Même si très peu de personnes y participent, même si les grandes orientations ne seront pas remises en cause, nous invitons les Grignerots à utiliser ce droit à l’expression.

Nous les invitons à dire avec nous, notre méfiance vis à vis  d’un aménagement du territoire qui consiste à concentrer toujours plus les richesses et les emplois dans les métropoles et qui, en contrepartie, contribue à vider les zones périphériques de leur vitalité économique et de leurs services publiques. Avec ce PLU-H, c’est une agglomération lyonnaise toujours plus peuplée, avec toujours plus de constructions, toujours plus d’infrastructures de transports au coût toujours plus pharaonique…

Pour Grigny, restons à 10 000 habitants ; donnons la priorité aux déconstructions-reconstructions et à l’adaptation de l’habitat aux exigences climatiques, sociétales et sociales ; redonnons à l’îlot Poulenard sa vocation agricole…

En ligne ou sur le registre en mairie, exprimons-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *